Prenez rendez-vous
EN LIGNE

Parc olympique 514 259-4553

Saint-Lambert 450 500-4554

Rééducation vestibulaire et VPBB

 

La rééducation vestibulaire

La rééducation vestibulaire est une approche basée sur la neuroplasticité du cerveau, c'est-à-dire sa capacité à s'adapter, dans le but d'améliorer la qualité de vie des personnes incommodées par un déficit vestibulaire. Pour ce faire, des exercices visant à développer des mécanismes d'adaptation, d'habituation ou de substitution et des techniques manuelles permettant d'améliorer la mobilité musculaire et articulaire sont utilisés. L'objectif est de diminuer les symptômes: les pertes d'équilibre, les maux de tête, les vertiges, les étourdissements, les troubles visuels liés aux mouvements de la tête ou des yeux, les raideurs ou douleurs cervicale et cranio-vertébrale.

La réadaptation vestibulaire est une approche suggérée pour les personnes diagnostiquées avec des vertiges, des étourdissements, une infection bactérienne ou virale affectant l'équilibre (labyrinthite, neuronite), la maladie de Ménière, des migraines ou un vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB). Les personnes ayant subi un traumatisme cranio-cérébral (commotion cérébrale), une atteinte du système nerveux central (accident vasculo-cérébral, sclérose en plaques) ou ayant des problèmes liés au vieillissement peuvent aussi bénéficier de la réadaptation vestibulaire.

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPBB)

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) est caractérisé par une sensation rotatoire de courte durée déclenchée par certaines positions de la tête. Ils sont généralement très violents, et peuvent être accompagné de nausées ou de vomissements. Des étourdissements et des problèmes d’équilibre peuvent persister quelques heures à quelques jours après un épisode de vertige provoqué par un mouvement de la tête. Les épisodes de VPPB peuvent durer de quelques jours à quelques semaines.

Il s’agit du vertige le plus fréquent. Un VPPB peut survenir suite à un trauma à la tête (Ex : commotion cérébrale, coup de lapin – whiplash), une labyrinthite, ou peut-être d’origine idiopathique (inconnue) ce qui semble être le cas de la majorité des cas de VPPB.

Dans certains cas, le VPPB peut disparaître par lui-même, mais il peut aussi nécessiter des techniques de repositionnement. Avant d’effectuer une technique de repositionnement, le physiothérapeute fera une évaluation afin de déterminer qu’elle technique sera la plus adéquate et vous aidera le plus à diminuer vos symptômes. Une fois la technique déterminée, il vous enseignera aussi un exercice à faire à la maison et vous donnera quelques conseils. Chez certaines personnes d’autres épisodes de VPPB peuvent revenir quelques mois ou quelques années plus tard. L’exercice peut alors devenir un outil pour que vous soyez en mesure de diminuer vos symptômes par vous-même.

Prendre rendez-vous

Thérapeutes

Élizabeth Sylvestre
Sylvie Boucher

Témoignages

"Vous avez été traité à la clinique STADIUM? Partagez-nous votre expérience à l'aide d'un témoignage et courez la chance de gagner des prix!"

L'équipe STADIUM vous remercie de votre confiance

"Tous les détails sur la page du concours dans la section "Nouvelles""

L'équipe STADIUM vous remercie de votre confiance